Je ne sais pas encore ce que deviendra le Jardin Vert. On commence à y réfléchir. En attendant, on refait le match, on réfléchit à l'avenir de l'écologie politique (et ce n'est pas la campagne des Verts, de Dominique Voynet qui est à blâmer pour ce qui est arrivé), à la manière de répandre les idées écologistes, sur tous les sujets. Deux grosses questions se posent:
  • Quelle sera la position de Ségolène Royal sur l'EPR?
  • Ségolène Royal permettra-t-elle la constitution d'un groupe Vert à l'Assemblée?
Cependant, les Verts et leurs électeurs sont pragmatiques, réalistes, font appel à leur raison au moment de faire un choix. Et, lorsqu'on voit les notes de l'Alliance pour la planète des deux candidats présents au second tour, il n'y a pas photo, le choix est clair:
- UMP: 8,5/20
- PS: 16/20

Voter pour la planète, c'est maintenant voter Ségolène Royal et chaque voix comptera.