Free Burma! Samedi dernier, sur Second Life, une chaîne regroupait une centaine d'avatars, sur deux SIMs.



Aujourd'hui, jeudi 4 octobre 2007, à travers le monde, les blogueurs sont appelés à poster un seul et unique billet avec pour titre Free Burma!. J'ai aussi mis une telle affiche au Jardin Vert (slurl) - où l'holo-émetteur est inaccessible pour la journée. La boîte est copiable bien sûr et il est possible de récupérer la texture à l'intérieur.

Depuis la semaine dernière, la Birmanie a fait son entrée sur OnRez et, SLExchange,trois lieux sont maintenant référencés sont dans le moteur de recherche de Second Life. Si les militaires de Rangoon voulaient réprimer dans le silence mondial, c'est loupé. Mais, ce n'est pas la junte au pouvoir qui est seulement regardée, ce sont aussi les pays qui peuvent faire pression sur elle - la Russie, la Chine populaire, les pays de l'ASEAN, le Conseil de Sécurité - pour qu'elle arrête les arrestations, les rafles, les assassinats.

C'est sur la région de Marietta que j'ai trouvé le plus d'informations, InWorld, sur la Birmanie. Ce message adressé d'une simple terrasse me semble pouvoir exprimer la solidarité d'une majorité des résidents de Second Life: Free Burma!



(Et pour ceux qui n'auraient pas suivi la situation en Birmanie: résumé sommaire en français et beaucoup plus complet en anglais).