Agnès de Cayeux répond à un billet de Nessy. Cela permet de relativiser ce que nous avons vu de la Second Night. Un dialogue s'installe (notamment avec Marc). L'artiste nous signale une vidéo prise lors de la conférence de presse annonçant l'évènement:



Il y a du «"delicieusement subversif"» que craignait Kerunix Flan mais ce que je vois surtout, ce qui me choque, c'est une soumission inconditionnelle au pouvoir économique, au mécène Delanoë, lorsqu'il vient couper la parole, qu'il se l'accapare, ignorant ce qui a été dit avant, puis repart. Alors, les critiques sur la monétisation de l'univers Second Life, sur le rapport à la propriété privée, perdent tout à coup de leur pertinence. Pourtant, nous avons sans doute des points de vue commun puisque je me souviens qu'un de mes premiers billets portait sur l'espace privatisé de Second Life.